Retour accueil CultureRécolte et pâturage
Imprimer

Récolte et pâturage

Vous cherchez un prestataire pour récolter ?

L'ADBFM vous propose un service en ligne gratuit pour recenser les prestataires proche de chez vous.

 

Voir la carte des prestataires


A découvrir sur le site...

Conserver la betterave... et toutes ses qualités !

La betterave fourragère est destinée à être stockée à l’état frais en silo ou en tas . Sans aucune fermentation, les racines pourront se conserver pendant les 4 à 5 mois de l’hiver pour l’alimentation animale à condition d’être saines et sans blessures. Il convient donc d’éviter, pour limiter les dégradations de conservation du silo, de stocker des racines malades, blessées (pendant... Lire la suite

Une levée homogène et un contrôle des adventices en culture permettront d’obtenir des racines de taille régulière facilitant ainsi la récolte. Des plantes saines, se conserveront bien plus longtemps, c’est pourquoi il est important de contrôler les maladies. La récolte de la betterave fourragère est une étape qui demande de l’attention afin de conserver les racines dans les meilleures conditions en évitant les blessures. Le pâturage est également une solution de valorisation des racines au moindre coût.

 

La récolte mécanisée

Début de la maturité physiologique
Début de la maturité physiologique
Les feuilels de la base du colet commencent à déssecher
Début de la maturité physiologique

La maturité physiologique

 

Plus qu’une date de récolte, c’est la maturité des betteraves qui indiquera à l’éleveur à partir de quel moment il pourra intervenir. Cette maturité physiologique est atteinte lorsque les feuilles de la base du collet sont desséchées. Les racines sont à ce stade moins sensibles aux chocs liés à l’arrachage. Toutefois, il est important de noter que les betteraves se conservent relativement bien dans le sol à ce stade, il est donc inutile de se précipiter. Pour assurer une conservation optimale des racines, il est conseillé de ne pas récolter les zones dans lesquelles il y a présence de maladies. Si les symptômes ne sont pas trop développés, la récolte est possible mais il sera nécessaire de stocker les betteraves séparément des racines saines et de les consommer en priorité. A titre indicatif, la récolte se fait en général à partir du 15 octobre pour des semis d’avril soit après 6 mois de culture environ.

 

Récolte à l'automotrice
Récolte à l'automotrice
Un gain de temps et un travail de qualité
Récolte à l'automotrice

Récolter avec du matériel spécifique

 

Pendant l’opération de récolte, on distingue trois étapes successives. L’effeuillage qui consiste à ôter les feuilles des racines, l’arrachage et le chargement. En fonction du matériel disponible (sur l’exploitation, en CUMA ou par un entrepreneur) les opérations seront réalisées en 1 ou 2 passages. En utilisant du matériel de CUMA ou en faisant appel à un entrepreneur, le chantier de récolte pourra être effectué avec une automotrice qui réalise ces trois opérations en un seul passage. Le débit est alors plus rapide et le tassement du sol limité. Le matériel simple dont le coût est modéré est généralement acquis individuellement mais le temps passé à l’hectare est plus important.

Voici quelques indications sur le temps de récolte en fonction de la largeur du matériel :

- 2 et 3 rangs, soit 2 à 3 ha/jour

- 6 rangs, type sucrier, 5 à 7 ha/jour.

 

Il est conseillé d’utiliser uniquement l’effeuilleuse sur le matériel, sans la décolleteuse qui peut avoir tendance à « scalper » les racines. Les betteraves se conservent bien à condition de ne pas les abimer pendant la récolte. Il vaut mieux garder quelques feuilles sur les racines plutôt que de les blesser. On retrouve donc tout l’intérêt d’avoir une culture homogène avec des plantes de la même hauteur afin de faciliter la mécanisation lors de la récolte.

 

Une productivité abondante

 

Un hectare de betteraves fourragères permet de produire entre 80 et 120 Tonnes de racines. Le rendement est donc compris entre 15 et 20 T MS totale/ha soit 18 000 à 20 000 UFL/ha en fonction de la teneur en matière sèche liée à la variété mais aussi au stade de récolte (références essais ADBFM). La betterave fourragère offre des rendements réguliers d’une année à l’autre permettant ainsi de sécuriser les systèmes fourragers.

 

Le pâturage

Pâturage des betteraves fourragères
Pâturage des betteraves fourragères
Une technique simple et économique
Pâturage des betteraves fourragères

Dans les parcelles portantes, le pâturage des betteraves permet à l’éleveur de réaliser des économies et un gain de temps non négligeable. De plus, l’excellente résistance à la sécheresse de la betterave fourragère permet de pallier le manque de fourrage de fin d’été en démarrant le pâturage fin août. La technique consiste à faire pâturer les animaux au fil en leur réservant un front de consommation d’environ 3 mètres de large par vache. Quotidiennement, le fil est repoussé de 2 rangs et le pâturage est limité à 2 heures par jour. Les vaches parviennent à tirer la betterave hors de terre et mangent aussi bien les feuilles que les racines. Pour habituer les jeunes à cette valorisation, il est conseillé d’arracher quelques racines à la main et de leur donner à même le sol les premiers jours. La période d’accoutumance est très rapide.

 

Ce qu'il faut retenir :

 

Pratiques conseillées

- Attendre la maturité pour limiter les dégâts liés à l’arrachage.

- Soigner la culture depuis l’implantation pour avoir des racines de tailles homogènes.

- Effectuer un bon désherbage pour éviter de rentrer de l’herbe fermentescible dans le silo.

- Ne pas décolleter les racines.

- Récolter à part les zones de la parcelle dans lesquelles il y a présence de maladies des racines (rhizoctone par exemple).

- Faire pâturer pour limiter les coûts de ration et fournir un fourrage frais en fin d’été.

 

Pratiques déconseillées

- Scalper les racines en laissant la décolleteuse sur la machine (l’effeuilleuse suffit).

- Récolter trop tard au risque de provoquer des ornières et le tassement de la parcelle.

- Faire pâturer les animaux sur des parcelles à portance limitée.

 

La betterave fourragère pour mon élevage

  • mentions légales |

  • contact |

  • © Betteraves Fourragères 2017 | mise à jour : 06/02/2015