Retour accueil CultureDésherbage et protection de la cultureMaladies et parasites
Imprimer

Maladies et parasites


A découvrir sur le site...

Choix des variétés de betteraves fourragères

Racine de betteraves fourragères
Plus de 2000 ans d'utilisation   Originaires d’Europe centrale et de la famille des Chénopodiacées, les plantes de la famille de la betterave sont connues depuis le IVème siècle avant J-C. A cette époque, les Grecs en utilisaient déjà les feuilles pour l’alimentation du bétail. Depuis l’antiquité, les betteraves dites « fourragères » connaîtront un fort développement sur le... Lire la suite

Les maladies

Des plantes saines pour une récolte de qualité
Préserver les plantes des maladies
Des plantes saines pour une récolte de qualité

Les feuilles assurent l’activité photosynthétique des plantes et doivent par conséquent être indemnes de maladies pour ne pas affecter la productivité et la conservation des racines. L’essentiel des maladies qui affectent la culture aux différents stades de son développement est dû à des organismes pathogènes de type viral ou fongique. En cas de maladie du feuillage au début de l’été, il est recommandé d’appliquer un traitement fongicide polyvalent sur la culture et dans la mesure du possible dès les premiers symptômes. Votre distributeur ou votre conseillé local pourra vous accompagner.

 

 

 

 

Les successions culturales ont aussi un rôle déterminant. Ainsi la rotation betterave/betterave est toujours déconseillée et la présence de luzerne, pomme de terre, carotte dans les rotations augmente aussi le risque de Rhizoctone violet et sont à éviter, lorsque cela est possible.

En ce qui concerne la rhizomanie qui est très présente sur certaines zones du centre et l’est de la France, la maladie est due à un virus mais elle est transmise par un champignon. Pour s’en prémunir,  la meilleure solution est de miser sur le progrès génétique et de choisir des variétés dites « résistantes ».

Il est important de noter également que des racines saines, se conserverons beaucoup plus longtemps et contribueront à fournir des produits de qualité.

 

Pour identifier à partir des symptômes, les principales maladies et ravageurs de la betterave fourragère, vous pouvez utiliser :
la base de diagnostic en ligne.

 

Album des principales maladies :

 

Bactériose sur feuilles
Bactériose sur feuilles
Bactériose sur feuilles
Verticiliose sur feuille
Verticiliose sur feuille
Les symptômes apparaissent souvent sur une moitié de feuille
Verticiliose sur feuille
Cercosporiose sur feuilles
Cercosporiose sur feuilles
Cercosporiose sur feuilles
Rhizoctone brun sur racine
Rhizoctone brun sur racine
Rhizoctone brun sur racine
Oïdium premiers symptômes sur feuilles
Oïdium premiers symptômes sur feuilles
On distingue un léger voile blanc
Oïdium premiers symptômes sur feuilles
Ramulariose sur feuilles
Ramulariose sur feuilles
De petites taches rondes avec le centre gris
Ramulariose sur feuilles
Rhizomanie : variété résistante et sensible
Rhizomanie : variété résistante et sensible
La sélection permet d'avoir des variétés résistantes
Rhizomanie : variété résistante et sensible

Les parasites

Symptômes de jaunisse sur plante
Symptômes de jaunisse sur plante
La jaunisse est une virose transmise par les pucerons
Symptômes de jaunisse sur plante

Comme pour la plupart des cultures, il convient de surveiller les populations de ravageurs sur la betterave fourragère et particulièrement pendant la phase d’installation. Pour obtenir une population de betteraves suffisante et homogène en vue d’une productivité élevée, il faut viser un objectif de levée en terre des semences de 80% et assurer une protection de la plantule très efficace jusqu’au stade 2-4 feuilles, puis maintenir ensuite le système racinaire et la couverture foliaire indemnes de ravageurs jusqu’à la récolte. Un bon travail du sol peut perturber le développement de certains ravageurs mais le traitement de semences reste aujourd’hui la technique qui offre les meilleurs résultats de protection pendant la phase d’implantation. La succession betterave/betterave est vivement déconseillée car cette pratique est très favorable au développement des nématodes. En cas de sol à risque, les intercultures avec des crucifères résistantes aux nématodes permettent de limiter les attaques.

En végétation, les parasites et en particulier les pucerons peuvent être vecteurs de maladies (jaunisse par exemple), il est donc important de surveiller l’évolution des populations et d’intervenir si nécessaire. La lutte chimique est alors souvent indispensable et peut parfois être plus pertinente en préventive qu’en curative en terme d’efficacité et de respect de l’environnement.

 

 

Jaunisse sur une parcelle de betteraves fourragère
Jaunisse sur une parcelle de betteraves fourragère
Les rendements sont impactés par la jaunisse
Jaunisse sur une parcelle de betteraves fourragère
Jaunisse sur feuille
Jaunisse sur feuille
La décoloration apparaît entre les nervures
Jaunisse sur feuille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu'il faut retenir :

 

Pratiques conseillées

- Surveiller la culture et intervenir tôt.

- Eviter les retours sur une même parcelle avant 4 ans.

- Utiliser les variétés tolérantes dans les champs concernées par la Rhizomanie.

- Préférer les traitements de semences aux traitements en végétation.

- Evaluer le « risque » en fonction des symptômes avant d’intervenir.

- Utiliser des intercultures tolérantes aux nématodes dans les sols à risque.

- Eviter le développement des populations de pucerons qui favorisent certaines maladies.

Pratiques déconseillées

- Cultiver deux années de suite des betteraves dans la même parcelle ou faire des rotations courtes.

- Intervenir contre les maladies lorsque les symptômes sont déjà très avancés.

- Intervenir en végétation de manière précipitée contre alors que le risque de dégâts est faible.

- Ne pas faire de protection au semis, ce qui conduit à des traitements plus nombreux en végétation.

La betterave fourragère pour mon élevage

  • mentions légales |

  • contact |

  • © Betteraves Fourragères 2017 | mise à jour : 30/04/2015