Retour accueil CultureDésherbage et protection de la cultureLe désherbage
Imprimer

Le Désherbage


A découvrir sur le site...

Biologie de la Betterave Fourragère

Plante de betterave fourragère
- Classement botanique : dicotylédone - Famille : Chénopodiacées -  Genre : Beta - Espèce (nom latin) : Beta vulgaris - Cycle : Plante bisannuelle mais la culture de la betterave fourragère est annuelle (7 à 8 mois) - Ploïdie : Naturellement diploïde (2n = 18) mais la sélection a permis la création de variétés tétraploïdes plus productives mais moins riches en... Lire la suite

La betterave fourragère est une culture bénéficiant d’un excellent potentiel de rendement mais pouvant être fortement affecté si la culture est en concurrence avec les adventices.

 

Une culture propre pour plus de productivité

Les adventices, concurrentielles à l'implantation
Les adventices, concurrentielles à l'implantation
Un désherbage efficace est primordial
Les adventices, concurrentielles à l'implantation

La couverture du sol par la culture est assez lente pendant la phase d’installation laissant ainsi des espaces vides favorables au développement des mauvaises herbes. En particulier à ce stade, en cas d’infestation, une concurrence avec la betterave s’instaure vis-à-vis de la lumière mais aussi de l’eau et des éléments fertilisants du sol. Les chutes de productivité peuvent alors devenir très importantes (parfois >50%) et les opérations culturales, en particulier la récolte, se verront fortement perturbées par ces adventices.

 

 

 

 

La lutte commence avant le semis en réalisant un travail du sol de qualité permettant de détruire les repousses du précédent cultural et les adventices déjà présentes. Par la suite, deux méthodes sont possibles qui peuvent être complémentaires, la lutte chimique présentée ci-dessous et la lutte mécanique à découvrir dans le chapitre « Culture biologique ».

 

Lutte chimique

Le désherbage chimique repose sur l’utilisation de matières actives peu nombreuses sur le marché. Elles sont utilisées en général en association pour combiner l’action des substances actives afin d’élargir le spectre d’efficacité tout en réduisant la phytotoxicité sur la culture. Les programmes de désherbage ciblent principalement les dicotylédones en pré ou post levée grâce aux deux modes de pénétration des matières actives : racinaire ou foliaire. En ce qui concerne les graminées adventices, la lutte sera réalisée en post levée.

 

En agriculture biologique, de nombreuses solutions de désherbage existent. Rendez vous sur la page :
"Culture Biologique"

Envahissement par les adventices
Contôler le salissement dès le départ
Envahissement par les adventices

Technique des doses réduites :

 

Dans un souci d’efficacité et d’économie, il est possible de réduire les doses de produits pour appliquer la technique des doses réduites. Une bonne connaissance de la flore au stade plantule est utile pour déterminer rapidement les plantes à détruire. Le traitement est à appliquer dès la levée des adventices sans tenir compte du stade des betteraves. Trois à quatre applications à doses réduites sont nécessaires à 6/10 jours d’intervalle. C’est la régularité des passages qui permettra d’avoir un désherbage efficace, il faut donc être particulièrement vigilant sur ce point. C’est aujourd’hui la technique de désherbage la plus répandue.

Le choix des herbicides (à choisir en fonction de la règlementation) et des doses est à moduler selon la flore présente, le stade des betteraves et la situation météorologique. La présence de graminées peut justifier l'application d'un anti-graminée spécifique en association avec les autres produits.

 

 

Informations sur les produits de désherbages :

 

Pour avoir des informations détaillées sur les produits de désherbage, vous pouvez demander conseil à votre distributeur ou également consulter les nombreux documents techniques, régulièrement mis à jour, et disponibles sur le site Internet de l'Institut Technique de la Betterave (rubriques : Itinéraire technique / Protection de la culture)
l'Institut Technique de la Betterave (ITB)

Vous pouvez également consulter la liste des produits homologués ainsi que leurs usages sur le site du Ministère de l'Agriculture (rubriques : Usages / Betteraves industrielles et fourragères)
Catalogue des produits phytosanitaires

 

Attention : des précautions à prendre

Avant tout traitement, il convient de bien nettoyer la cuve du pulvérisateur à l'aide de nettoyants spécialement conçus à cet effet. Soyez particulièrement vigilant avec les matières actives : Phenmédiphame + Desmédiphame + Ethofumesate (Bétanal par exemple) car le produit est très décapant.

 

Les montées à graines

Montée à graines
Montée à graines
Il faut arracher les pieds montés et les enlever de la parcelle
Montée à graines

Il est impératif d'éliminer les betteraves montées à graines pour éviter les repousses très abondantes dans les cultures suivantes et pendant de nombreuses années. Les problèmes seront surtout importants lors du retour de la betterave dans la même parcelle. La destruction chimique est possible lors des cultures suivantes mais le plus simple est d'arracher les plantes dès la floraison. En cas d'intervention plus tardive il faudra sortir de la parcelle les tiges de betteraves montées, sinon la maturation des graines peut alors se poursuivre au sol.

En fonction des conditions climatiques de l’année et particulièrement en zone océanique, les montées à graines peuvent se produire suite à un phénomène qui comble un besoin en froid de la plante pour faire son cycle : la vernalisation.

 

- La vernalisation : La vernalisation est conditionnée par les conditions climatiques suivantes : plus de 17 jours consécutifs ou non à une température minimum ou égale à 5°C sur la période comprise entre le semis et 90 jours. La présence d’un risque important de vernalisation n’est pas synonyme de montée à graine car ce phénomène peut être annulé par la dévernalisation.

La dévernalisation : La dévernalisation est conditionnée par les conditions climatiques suivantes : plus de 7 jours consécutifs ou non avec une température supérieure ou égale à 25°C sur la période comprise entre 60 et 120 jours après le semis.

 

 

 

 

 

Ce qu'il faut retenir

 

Pratiques conseillées

- Réaliser un bon travail du sol pour limiter les adventices.

- Surveiller la culture et intervenir dès l’apparition des adventices sans tenir compte du stade des betteraves et répéter le traitement avec un délai de 6 à 10 jours.

- Privilégier la technique des doses réduites pour limiter l’usage des différentes matières actives et diminuer les coûts de production.

- Respecter les doses préconisées sur les emballages.

- Tenir compte des conditions météorologiques avant d’intervenir.

Pratiques déconseillées

- Effectuer des préparations de sol très motteuses (levées échelonnées des adventices plus difficiles à contrôler) ou trop affinées (risque de battance ou de ruissellement).

- Mettre en œuvre des traitements standards quelles que soient les caractéristiques de la flore.

- Laisser un intervalle de temps trop long entre les interventions à doses réduites.

- Intervenir tardivement sur des adventices trop développées.

La betterave fourragère pour mon élevage

  • mentions légales |

  • contact |

  • © Betteraves Fourragères 2017 | mise à jour : 09/09/2016